Au 17ième siècle, eu lieu un drame conjugale. Une jeune fille de famille bourgeoise, était tombée amoureuse d'un jeune aristocrate. Leur amour aurait put être parfait si ce dernier n'était pas lui même amoureux de la servante de sa promise. Cet amour là étant réciproque, au contraire du premier, et le mariage impossible car la famille aristocrate s'y opposait, la suivante préféra le suicide à l'exil. Le jeune homme la rejoignit quelques minutes après avoir appris la nouvelle. Seule la jeune bourgeoise, emplie de chagrin s'enfuie dans un couvent, ou en l'entend encore pleurer, les soirs sans vent.
Owen Watson, Histoires irréelles mais probables.