dimanche 4 novembre 2007

gynécées de thieffaine

Nous sommes tous un peu trop fragiles A regarder tomber la nuit Sur le vert-de-gris de nos villes Avec nos amours sous la pluie Dans cette grisaille silencieuse Où les regards de nos déesses Deviennent des ombres orageuses Et chargées d'étrange tristesse Elles Magnifiquement belles Elles Magnifiquement Elles ont cette folie si tranquille Ce calme étrange au bord du stress Quand nous traînons sur nos béquilles A leur mendier de la tendresse Elles sont si brillantes et si vraies Dans le chaud velours de leur nid ... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]