vendredi 30 novembre 2007

Une histoire de retrouvaille

En 2008, lors des jeux olympiques, Julien qui était devenu banquier du partir pour les besoins d'un client. Maintenant, il aimait bien  voyagé. Et dire qu'il y a vingt ans, il détestait ça, heureusement une fille lui avait indiqué la voie. Il avait voyagé sur tout les continents, rencontré toutes les civilisations fortuné, visité toutes les plus grosses métropoles. Finalement elles se ressemblaient toutes, impersonnelles, immense, démesuré. Il avait accepté de venir en chine pour justement changé de ces grandes infrastructures... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 29 novembre 2007

Une histoire d'enfance

Au lycée de Mont fleuri, Julien était en terminal. Il n'avait d'yeux que pour Helenne, un brune pulpeuse  avec un grain de beauté sur la joue gauche qui ne gâchait rien à son charme naturelle. Julien quant à lui était ce que nous nommerons un élève studieux. Persuadé que son avenir se trouvait dans la quête du savoir, il n'avait jamais vraiment levé la tête de ses manuels de cours. Il ne voyait pas l'intérêt de certaines matières enseignaient au lycée, comme la géographie ou les langues étrangères ( En partie aussi parce... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 28 novembre 2007

Le gros amant

Je me suis toujours trouvé gros. Pas obèse mais juste gras, enveloppé, moins que obelix bien sûr. Ca m'as souvent fait perdre ma confiance en moi.   la fille : "Non, mais les obèse font pas de bon mari !"moi : "Oui, c'est vrai, en revanche ils font de bon amants"la fille : "même pas en rêve"   Voila c'est après cette reflection que j'ai décidé de mangé du saucisson sans pain, parce que c'est ca qui fait grossir
Posté par pikajojo à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 27 novembre 2007

chambre 2023

J'étais Caïn junior, le fils de Belzébuth, Chevauchant dans la nuit mes dragons écarlates Et m'arrêtant souvent chez les succubes en rut. J'y buvais le venin dans le creux de leur chatte Et les ptérodactyles me jouaient du trombone Au 14e sous-sol, 42e couloir, Où les anges déchus, sous un ciel de carbone, Aux heures crépusculaires, sodomisent les miroirs. Allez roule, roule, lady, Roule en moi. Et les filles des banshees m'entraînaient dans la brume Et me faisaient ramper devant la lune noire. Enivré de pollen et de... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 26 novembre 2007

wiskeuse image again

Vieille copie du terrin-terreur Tirée au ronéochibreur, Souvent j'aim'rais faire fonctionner La génération spontanée. Comme un pou dans une cage en feu J'télégraphie mon code foireux. Attention traversée d'engins Sur Livre des morts européens. Bloody man ah ah... Fatigué des drapeaux en berne J'm'amuse à quitter la caverne, À voir si l'on danse en éveil Dans les particules du soleil Mais j'atterris sur des cols durs Au pied de la Mangeuse d'ordures, Le cul poisseux dans l'caniveau À baiser mon portemanteau. Bloody... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 25 novembre 2007

affaire rimbaud

La jambe de Rimbaud, De retour à Marseille Comme un affreux cargo Chargé d'étrons vermeils, Dérive en immondices À travers les égouts. La beauté fut assise Un soir sur ce genou. Horreur Harar Arthur, Et tu l'as injuriée. Horreur Harar Arthur Tu l'as trouvée amère... la beauté ? Une saison en enfer Foudroie l'Abyssinie. Ô sorcière, ô misère, Ô haine, ô guerre, voici Le temps des assassins Que tu sponsorisas En livrant tous ces flingues Au royaume de Choa. Horreur Harar Arthur, Ô Bentley, ô châteaux, Horreur... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 24 novembre 2007

precox ejaculator

Ne cherche pas d'où vient le vent. Ce soir, tu t'es trompée d'amant Et l'attaque du fourgon postal Se termine en bataille navale Devant une camomille-tilleul... Je te laisse te finir toute seule. Le garçon-vipère-vidéo Qui contrôlait tout mon réseau A sauté sur la minut'rie En câblant la copie-sosie Mais c'que j'en dis, tu t'en bats l'œil. Je te laisse te finir toute seule. J'voulais t'offrir une nuit d'enfer, 7,5 sur l'échelle de Richter Mais j'ai tout donné en backchich Et je m'en retourne à la niche, La queue basse... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 23 novembre 2007

septembre rose

Naufrage virtuose D'un amour clandestin Dans la métamorphose Des embruns souterrains, Tu jaillis ruisselant D'une vague utérine Sur ce ventre brûlant De tendresse féminine, Baby boy, Sweet baby boy. Ton premier cri réveille, De son écho brisé, L'ouragan qui sommeille Dans mes veines oxydées Et mon regard prélude Le jeu de la pudeur Quand, par manque d'habitude, On s'méfie du bonheur, Baby boy, Sweet baby boy, My baby boy, Oh ! My son of the wind My little wunderkind, Oh ! Mon septembre rose D'amour apothéose,... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 22 novembre 2007

pulque mezcal

Tombé d'un DC10 fantôme Sur un aéroport désert, J'ai confié mon âme à un gnome Qui jonglait sous un revolver Puis j'ai pris la première tangente Qui conduit vers les cantinas Où la musique se fait bandante Pour la pieta dolorosa Pulque, mescal y tequila, Cuba libre y cerveza, Ce soir je serai borracho Hombre ! que viva Mejico Borracho ! Como no ? Dans le bus pour Cuernavaca, J'révise ma tendresse des volcans Hotel-Casino d'la Selva Le soleil se perd au ponant Et je picole en compagnie D'un spectre imbibé de... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 21 novembre 2007

zone chaude mome

Ta zone est chaude, môme. Ta zone est chaude, môme. Ta zone est chaude, chaude, chaude. Ta zone est chaude, môme. Je n'sais pas si tu viens d'un continent perdu Ou bien si t'es tombée d'une comète inconnue Mais j' crois qu'il était temps que tu me prennes en main. J'ai cru mourir de froid chez mes contemporains. Ta zone est chaude, môme. Ta zone est chaude, môme. Ta zone est chaude, chaude, chaude. Ta zone est chaude, môme Et c'est comme un soupir après 100 triples croches Quand l'pianiste s'endort devant son double... [Lire la suite]
Posté par pikajojo à 16:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]