Journée glandouille. La matinée se passe à rouler en direction d'un village d'artisans locaux,

DSC00560 DSC00561 DSC00562

puis à midi visite de la maison de Pablo Néruda au bord de la mer. Dire que ce mec collectionnait les figures de proue, buvait de l'alcool dans un bateau qui restait dans son jardin pour qu'une fois ivre, il sorte en titubant pour simuler un mal de mer. Aujourd'hui, on l'aurait classé comme un geek, et basta, sa maison ne serait pas devenue un musée, croyez moi.

DSC00567 DSC00568 DSC00569 DSC00571 DSC00572 DSC00573

Notre périple du jour se termine à Vina del mare, où avant d'arriver le bus entame une série d'épingles à cheveux qui nous donne panorama de la ville. Celle ci s'étend sur plusieurs kilomètres le long de l'océan. Elle est comprimée de l'autre côté par la cordillère que nous descendons. Mais ce qui m'impressionne le plus c'est cette masse nuageuse qui la chapeaute. Notre guide nous explique qu'à cause de la différence de température entre la terre et la mer, en été, cette manchoura (nom chilien de la brume) se forme. La ville est alors grise et sombre par manque de lumière. Et dire que les bourgeois s'y installaient auparavant. Ils ne devaient pas avoir beaucoup de choix à mon avis.

DSC00575 DSC00579 DSC00580 DSC00583 DSC00584 DSC00585 DSC00586