Le réveil était prévu à 5h45, mais le gardien ayant mal compris; il nous al réveillé une heure trop tôt, de quoi mettre dans l'ambiance dès la premier jour.

Suite au premier safari et quelques repas ensemble le groupe commence a tisser des liens. J'apprends ainsi avec joie que Astrid la femme à forte corpulence est elle aussi informaticienne. De mon côté je m'efforce de rester discret et silencieux. Le second safari me permet d'ailleurs d'affiner mon jugement sur chacun. A la suite de cette excursion, nous visitons un village massai, j'en profite pour prendre de nombreux clichés comme me l'a demandé une collègue de travail avant mon départ. Comment peux-t-on être polygame ? S'arracher les dents avec un couteau ? Se percer les oreilles de façon a ce que le lobe remonte dessus ? Faire travailler ses femmes ? Gérer plusieurs troupeaux ? Laisser ses femmes éduquer ses enfants ? Le tout au 21ième siècles. Comment cette culture n'a-t-elle pas évoluée avec le temps ?

Un premier indice viens de l'anglais parlé par le chef du village, et un second de la montre a son poignet. J'apprendrais par la suite que derrière le village des motos appartenant aux massai était garées. De retour au lodge, je dors d'un sommeil et vaseux dû sans doute à la fatigue et aux anti-paludisme.

Un dernier suivi d'un apéro et d'un repas avec le groupe clôtureront cette agréable journée.

DSC01678 DSC01684 DSC01685 DSC01686 DSC01689 DSC01691 DSC01695 DSC01696 DSC01701 DSC01709 DSC01712 DSC01723 DSC01728 DSC01737 DSC01740 DSC01744 DSC01750 DSC01759 DSC01761 DSC01762 DSC01763 DSC01769 DSC01779 DSC01782 DSC01786 DSC01787 DSC01790 DSC01801 DSC01805 DSC01806 DSC01807